Antibiotiques. Il invente une alternative à base d’huiles essentielles

Ouest-France :

Utilisés pour renforcer les effets des antibiotiques devenus inefficaces à cause d’une trop grande résistance des bactéries, les principes actifs de certaines huiles essentielles représenteraient un moyen efficace de lutter contre les infections. Et pourraient, à terme, remplacer les antibiotiques.
Adnane Remmal, professeur et chercheur en biologie à l’université de Fès (Maroc), a mis au point une substance naturelle permettant de rendre à nouveau opérationnels des antibiotiques dont l’efficacité serait limitée par la résistance de certaines infections à leurs effets.

Les huiles essentielles qui entrent dans la composition du traitement pourraient même, un jour, se substituer aux antibiotiques et ainsi révolutionner la médecine bactériologique. Pour ses recherches, le Marocain a récemment été récompensé par le Prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets.

Il voulait travailler pour son pays

Une avancée majeure potentielle que l’on doit à une promesse que s’était faite Adnane Remmal dans sa jeunesse : « En 1987, j’étais jeune chercheur en PhD au centre d’Orsay à Paris. À la fin de mes études, mon tuteur insistait lourdement pour que je reste travailler avec lui […] Mais je m’étais engagé envers moi-même à revenir au Maroc faire bénéficier mon pays de mes nouvelles compétences. Donc je suis rentré », raconte l’intéressé, cité par BFM TV.

Et c’est dans son pays natal qu’Adnane Remmal a été témoin des dégâts que causaient les bactéries en milieu hospitalier.

Des recherches sur la lutte contre les infections

Le scientifique a alors orienté ses recherches vers la biologie et la lutte contre ces infections. Après avoir déterminé que la solution passait par une alternative aux antibiotiques, le chercheur a travaillé en collaboration avec un chimiste et un spécialiste des huiles essentielles, qui sont très utilisées au Maroc.

Ensemble, ils ont isolé les molécules qui rendent les huiles si efficaces et en ont tiré, près de dix ans après le début de leurs travaux, une substance capable de renforcer les antibiotiques aux vertus devenues inopérantes. Le tout sans effet secondaire indésirable.

Il lance le tout premier médicament entièrement marocain

Grâce à un accord passé avec un laboratoire pharmaceutique local, la découverte d’Adnane Remmal va devenir le premier médicament entièrement marocain. Il sera disponible début 2018, après des essais cliniques encore en cours. Avec ce produit, le spécialiste en bactériologie donne des sueurs froides aux grands groupes pharmaceutiques, qui auraient beaucoup à perdre si les principes actifs naturels utilisés par les chercheurs remplaçaient les best-sellers des laboratoires.

spacer

Laissez un commentaire